Fibonacci – OPR – Points Pivots – Moving Average Convergence/Divergence

Retracement de Fibonacci

Le nombres d’or met en évidence des niveaux sur lesquels le marché peut se retourner. Il faut partir de l’extrême plus bas jusqu’à l’extrême plus haut. Cela va mettre ne évidence plusieurs paliers, 23.6, 38.2, 61.8, 78.6, etc. Les 3 plus importants sont 38.2%, 50% et 61.8%.

La théorie derrière les retracements de prix de Fibonacci est que, lorsqu’un marché effectue un mouvement initial, disons, d’un bas à un haut, il est normal que ce marché fasse quelques corrections avec des retracements de 0,382, 0,50, 0,618 ou 0,786 de ce mouvement ascendant. et de poursuivre ensuite la tendance initiale. Ces calculs sont également bons pour établir des objectifs de profit, qui sont dérivés d’une application mathématique solide et raisonnable.

Quand on a une correction technique au sein d’une tendance, on va chercher un des 3 paliers. Attention, il faut prendre le début de la vague, par la mèche, et il faut mettre l’entrée sur le PullBack.

BTC

Jusqu’à 38.2%, on est dans une consolidation légère, 50%, ça commence à être une consolidation intéressante, et 61.8%, on est est dans une grosse consolidation, et quand on passe les 61.8%, on est dans un retournement de tendance, avec une très forte probabilité d’aller chercher les 100%.

Dans la tendance, quand on cherche un point d’entrée, on prend la dernière vague, et on va acheter les paliers clés.

DAX

SHoulder Head Shoulder, avalement d’une bougie rouge, on pouvait acheter sur la barre des 38.2%.

On profitera de Fibonacci pour fixer des StopLoss. En l’occurrence, on mettrait le SL sous le palier précédent, sous la barre des 50%, et si la correction avait passé les 38.2%, on serait aller chercher le SL sous les 61.8%.

S’IL Y A UN SIGNAL DANS LA TENDANCE (M15), ON TRACE LE FIBO ET ON ACHETE AUX PALIERS AVEC SL EN DESSOUS DU PALIER PRECEDENT.

Sur une Divergence (baisse du prix et hausse du RSI), on se servira du dernier mouvement pour aller chercher les 50%, et si on passe les 61.8%, on rentre sur le pullback et on a 90% de chance de taper la limite des 100%. SL au-dessous des 50%. Il y a forcément un RRR de plus de 3 sur chacun des Trades.

Si tendance baissière, on part du dernier point haut et on étire vers le bas.

EURUSD
DJ en 5M

Crossover des moyennes mobiles, le DJ débande jusqu’au point bas, on trace le Fibo sur la Divergence, on attend les 50%, puis les 61.8%, ensuite Pullback, on entre sur les 61.8% avec SL en dessous des 50%, un TP en-dessous des 100%, et bingo !

OPR, Open Price Range (surtout sur les indices US)

Sur un indice US, on prend la 1ère bougie M5 ou M15 à 15h30, on prend la mèche la plus haute, la mèche la plus basse, et on tire le Range.

Si on est dans un flux haussier sur H1 ou H4, on cherche à acheter le bas d’OPR sur un signal qui va donner le support. Si on est sur une forte hausse qui passe le haut de l’OPR, on va chercher le Pullback à l’achat sur le haut de l’OPR. Si on ne casse pas le haut, on attend le W (Double Bottom) sur le bas de l’OPR pour acheter, et après on se base sur le Fibo.
Sur une tendance baisse H1 ou H4, quand on passe le bas de l’OPR, on va vendre en se basant sur le Pullback sur la partie basse de l’OPR. Si ça ne casse pas le bas de l’OPR, on attend le Double Top sur le haut de l’OPR pour shorter.
La légende : si l’OPR est cassé par le haut, alors séance haussière, et si par le bas, alors séance baissière et on Short.

On placera le SL sous la mèche du PullBack.

Sur le DAX, on trace à 9h, sur les US à 15h30.

Le Point Pivot

Le Pivot mensuel, c’est le plus haut du mois, le plus bas du mois, la clôture, et on divise par 3. C’est à considérer comme une convergence de signaux, c’est un niveau d’équilibre de marché. Dessous, c’est un mouvement baissier, au-dessus, c’est un mouvement haussier. Pour du Trading journalier sur M15 , on mettra le Pivot mensuel, qui indiquera Résistance 1, 2 et 3 au-dessus, et Support 1, 2 et 3 au-dessous. On utilisera aussi les pivots pour placer les SL sur les Supports ou Resistances précédents.

Considérez le point pivot comme la moyenne de la fourchette de négociation de la session précédente combinée au cours de clôture. Les nombres de support et de résistance qui sont calculés indiquent les fourchettes potentielles pour la prochaine période, sur la base du poids passé de la force ou de la faiblesse du marché dérivé du calcul du haut, du bas et de la distance depuis la clôture de ces points. L’analyse des points pivots est également utilisée pour identifier les points de rupture à partir des nombres de support et de résistance. La fourchette de négociation de la session précédente peut être basée sur une heure, un jour, une semaine ou un mois.


MOVING AVERAGE CONVERGENCE/DIVERGENCE

Plus communément appelée MACD, la convergence/divergence de la moyenne mobile en termes simples est un indicateur qui indique quand une moyenne mobile à court terme croise une moyenne mobile à plus long terme.

MACD comprend trois moyennes mobiles exponentielles (EMA). Les entrées initiales pour les calculs étaient 9, 12 et 26 périodes.
Lorsque la ligne rapide passe au-dessus de la ligne lente, un signal d’achat est généré.
Lorsque la ligne rapide passe sous la ligne lente, un signal de vente est généré.

La divergence : il s’agit d’une condition dans laquelle le prix du marché atteint un creux inférieur à un creux précédent, mais le modèle MACD sous-jacent crée un creux plus élevé. Cette divergence indique que le support est faible ou un faux support en raison d’une moindre pression de vente et signale un renversement potentiel des prix. La même chose est vraie dans une tendance haussière lorsque les prix atteignent un sommet plus élevé mais MACD atteint un sommet plus bas, indiquant un changement potentiel vers des prix plus bas

Tips

  1. Vous n’avez que trois choix lorsque vous êtes dans une mauvaise position, et il n’est pas difficile de savoir quoi faire : (1) sortir, (2) doubler ou (3) l’étaler. Sortir était le meilleur des trois choix.
  2. Pas d’avis sur le marché ou vous avez des doutes sur l’orientation du marché ? Alors reste dehors. En cas de doute, restez à l’écart.
  3. Ne laissez jamais personne savoir à quel point votre portefeuille est gros, et ne laissez jamais personne savoir à quel point il est petit non plus.
  4. Si vous somnoler, vous perdez. Connaissez vos marchés, quand ils se négocient et quels rapports affecteront le prix du marché.
  5. Les marchés vous laisseront toujours sur les perdants ; le travail du marché est de vous tenir à l’écart des gagnants. Larguez les chiens et chevauchez la marée gagnante.
  6. Les StopLoss ne sont pas pour les poules mouillées.
  7. Planifiez votre échange, puis Tradez votre plan. Celui qui ne planifie pas, planifie d’échouer.
  8. Achetez la rumeur et vendez le fait. Surveillez la volatilité dans ces situations ; il marque généralement des hauts ou des bas sur les marchés.
  9. Achetez bas, vendez haut. Ou achetez-le quand personne n’en veut et vendez-le quand tout le monde en a besoin !
  10. Ce n’est pas grave de perdre votre chemise, mais ne perdez pas votre pantalon; c’est là que se trouve votre portefeuille.
A propos de Didier Durand 121 Articles
Expert en Gestion internationale de Patrimoine et Solutions de Sécurité privée.